Pour construire votre avenir en mieux, L’Europe et la Wallonie investissent dans plus de 1.000 projets.

Covid-19 : À distance, les MIRE gardent la cadence

Date publication: 
17/06/2020

Soutenues par le FSE et la Wallonie, les MIRE (Mission régionale pour l’emploi) ont redoublé d’effort pour s’adapter à la crise du Covid-19 et pour que confinement continue à rimer avec engagement.

Soutenues par le Fonds social européen et la Wallonie, ces structures mettent en œuvre des actions d’insertion et d’accompagnement à destination du public éloigné de l'emploi en vue de le conduire vers un emploi durable.

Si chacune d’entre elles a mis en place des actions qui lui sont propres, toutes ont veillé à rester disponibles, accessibles et réactives.

Désireux d’en savoir plus ? Retrouvez ci-dessous un aperçu des actions mises en œuvre par les Missions régionales.

La Mirewapi passe au 2.0.

Les priorités de la Mirewapi étaient avant tout de rester disponible pour les demandeurs d’emploi grâce aux applications comme WhatsApp, Messenger et Skype. Cette nouvelle aventure digitale a permis d’offrir des E-jobcoaching avec la création d’un « Padlet » (tableau collaboratif) et de maintenir la cohésion d’équipe avec Teams. L’enjeu était également d’anticiper l’après-confinement en imaginant des accompagnements qui mélangent à la fois présentiel et numérique.

Mirec : s’adapter c’est son métier

Durant cette crise, la volonté première de la Mirec était de rester présente auprès des demandeurs d’emploi pour les écouter, les encourager, les rassurer et les soutenir par un travail de médiation active et à distance. Ensuite, de garder le contact avec les entreprises, de lutter contre l’isolement des demandeurs d’emploi et de continuer à assister les travailleurs dans les premiers mois qui suivent la signature du contrat.

En bref, un seul mot d’ordre : la disponibilité !

Mire Huy-Waremme : confinée mais pas anesthésiée

A la Mire Huy-Waremme, le confinement fut propice au développement. Ses priorités étaient donc de réaliser les suivis des demandeurs d’emploi par téléphone, de maintenir le dynamisme de la communication en publiant des conseils en tous genres sur Facebook, se former en mode 2.0 via des MOOC (cours en ligne), d’adapter ses supports et ses méthodologies, conserver l’ambition de s’adapter à son public en toutes circonstances et maintenir les liens au sein de son équipe par des échanges informels.

MRC : le confinement se veut agissant

Pour lutter contre cette période maussade, la MRC a misé sur le contact avec les bénéficiaires et entre collègues. L’accompagnement des candidats s’est poursuivi par WhatsApp, mail, téléphone et Facebook. La cohésion d’équipe quant à elle a été maintenue par des réunions virtuelles mais aussi via des défis vidéo sur YouTube. La MRC a également profité de ce confinement pour renforcer ses compétences, actualiser les outils pédagogiques et en intégrer de nouveaux (Clavier, bilan de compétences, Explorama, etc).

Mirelux : confinée mais pas désactivée

Comme ses consœurs, le premier réflexe de la Mire du Luxembourg fut de soutenir ses candidats et les entreprises via des contacts régulier tout en poursuivant l’accompagnement des demandeurs d’emploi et en gérant les projets en cours avec Padlet et Trello.

Mirebw : continue d’avancer même confinée

Le numérique était au cœur des préoccupations de la Mirebw puisqu’elle a profité de cette période pour entamer une réflexion sur la digitalisation des métiers de premières qualifications mais également pour réfléchir aux impacts de la digitalisation des métiers dans le cadre des formations alternées et des séquences d’ajustement. En matière de digital toujours, la Mirebw n’a cessé de publier des contenus liés à la recherche d’emploi sur les réseaux sociaux et sur son site avec l’objectif d’augmenter sa présence sur le web et maintenir le lien tout en préparant l’avenir.

Miresem passe en mode virtuel

Une belle énergie est ressortie du confinement pour Miresem qui a misé sur sa cohésion d’équipe notamment en organisant des team building virtuels avec Kahoot ! et des blind tests avec blindz. La Mire a mis à profit le confinement pour mettre à jour ses dossiers administratifs, pour faire évoluer les documents pédagogiques et en créer de nouveaux, revoir sa charte graphique et mener une réflexion globale sur la qualité de l’accompagnement à la Miresem.

Face au Corona, la Mirena ne fléchit pas

La grande nouveauté de la Mirena est son tout nouveau magazine en ligne qui présente l’offre de service de la Mire. Un beau projet qui s’est également accompagné d’un vent d’optimisme qui a soufflé sur les réseaux sociaux, où des publications étaient diffuser pour féliciter les candidats nouvellement à l’emploi en mentionnant l’entreprise. De quoi redonner espoir et sourire durant cette période !