Newsletter, je m'inscris !

Newsletter

Pour construire votre avenir en mieux, L’Europe et la Wallonie investissent dans plus de 1.000 projets.

Le marché de l’éco-quartier de Coronmeuse est attribué

Date publication: 
13/07/2017

Le projet d’éco-quartier de Coronmeuse, à Liège, promet d’être colossal. Immo Coronmeuse, société publique en charge du dossier, en a dévoilé les détails le 28 juin dernier, mettant officiellement le dossier sur orbite. Attribué au consortium Neo-Legia dans le cadre d’un partenariat public-privé, le projet coûtera au total 313 millions d’euros, dont une partie des aménagements publics sera financée par la Wallonie et le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional).L'éco-quartier de Coronmeuse fera la part belle aux espaces verts.

Premier constat : le quartier sera avant tout résidentiel. Avec pas moins de 1.327 logements, c’est un tout nouveau biotope qui prendra place en bord de Meuse, jusqu’ici réservé aux expositions et festivals. Réparties sur 25 hectares, les habitations prendront des formes variables, allant du loft à la maison unifamiliale.

Ce faisant, la mobilité sera également un point focal. Les piétons et cyclistes seront favorisés, et ce aussi bien à travers l’aménagement des parcs et voiries que la construction de passerelles enjambant la darse de Coronmeuse et menant vers le quartier Saint Léonard. Sans oublier le tram qui, d’ici quelques années, desservira tout le bassin liégeois.

Parmi les aménagements existants, le parc Astrid sera agrandi et agrémenté d'installations sportives. Le bâtiment abritant l’ancienne patinoire, symbolique, sera quant à lui conservé, rénové et abritera notamment un marché bio, une librairie ainsi qu’un restaurant. Enfin, les Halles des Foires seront démolies, pour être reconstruites à Bressoux, de l’autre côté de la Meuse –également avec l’appui financier du FEDER et de la Wallonie.

Les travaux seront répartis en plusieurs phases. À commencer par l’assainissement du site et les travaux de viabilisation (voiries, parc…), lesquels font l’objet de subsides wallons et européens. Les premiers logements devraient être disponibles d’ici 5 ans, tandis que la fin des travaux est prévue pour dans 15 ans.

Découvrez la présentation vidéo du projet !