Newsletter, je m'inscris !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour construire votre avenir en mieux, L’Europe et la Wallonie investissent dans plus de 1.000 projets.

Le KIKK séduit grand public et professionnels

Date publication: 
20/11/2017

La 7e édition du KIKK festival, à Namur, a attiré plus de 18 000 visiteurs. Prenant place du 2 au 4 novembre et réparti en dix lieux, le festival des cultures numériques et créatives, soutenu par l’Europe et la Wallonie, poursuit ainsi sa progression.

Le Kikk Market a attiré grand public et professionnels

Succès de foule, pour l’édition 2017 du KIKK festival. Sur les dix lieux accessibles cette année par le public (Théâtre de Namur, Place d’Armes, Palais des Congrès, Beffroi…), pas moins de 18 000 visiteurs se sont bousculés pour assister aux multiples conférences, expositions, workshops et autres happenings. Le tout, toujours sous une thématique des arts, cultures et métiers du numérique.

De nombreuses conférences du KIKK se déroulaient au Théâtre de Namur Une fois encore, le KIKK comprenait une expositionLe thème du KIKK 2017 s'intéressait aux "inisible narratives"

Le festival cofinancé par le FEDER (Fonds européen de développement régional) et la Wallonie poursuit ainsi sa croissance –il avait attiré quelque 15 000 visiteurs en 2016–, aussi bien auprès du grand public que des professionnels. Ce constat est particulièrement perceptible sur l’espace KIKK Market, une fois encore installé sur la Place d’Armes. Ce chapiteau de 600 m² dédié aux innovations numériques accueillait cette année pas moins de 31 entrepreneurs venus présenter leurs créations au grand public.

Market et Pro Village : du projet au succès

Sur le Market, environ un tiers de ces entrepreneurs sont issus du territoire wallon, tandis que le reste des projets provient des quatre coins du monde. “Nous recevons de plus en plus de demandes de projets qui recherchent des salons comme celui-ci, souligne Kat Closon, coordinatrice du KIKK Market. C’est super car cela permet de sensibiliser le grand public à ce qui se fait chez nous, mais aussi de faire se rencontrer les créateurs entre eux pour qu’ils échangent et s’inspirent mutuellement.”

33 prototypes étaient présents au KIKK Makert 2017 Les prototypes musicaux avaient particulièrement la cote auprès du jeune public.L'espace KIKK Pro, près du Market, était l'une des nouveautés de cette année.

Cette dimension “networking” faisait clairement partie des objectifs poursuivis par les organisateurs, et a motivé la mise en place du “Pro Village”. Nouveauté de cette édition 2017, cet espace annexé au Market permettait aux entrepreneurs de rencontrer des investisseurs, d’assister à des conférences leur permettant de les aider et de participer à des rendez-vous B2B (“business to business”). En somme, cette initiative avait pour but de donner toutes les chances aux créateurs pour transformer leurs projets en succès.

Retours positifs des entrepreneurs

Ce double objectif semble atteint pour les porteurs de projets présents sur le Market. À commencer par le TRAKK, le hub créatif namurois, partenaire du KIKK et également soutenu par la Wallonie et le FEDER. “Le KIKK Market est positif pour nous car il nous offre une belle visibilité, confirme Véronique Dethier, Team Manager au TRAKK. Il permet de nous faire connaître, mais aussi de comprendre les besoins des territoires en matière de créativité. Cela permet aussi d’inspirer notre propre public wallon sur l’ensemble des possibles, et de favoriser la créativité en faisant se croiser les gens sur le Market. On accélère du coup la sérendipité, et c’est vraiment un plus pour le TRAKK et notre territoire.

Le TRAKK, hub créatif namurois, était bien sûr présent au Market.Le projet "Air Quality" n'aurait peut-être jamais vu le jour sans le concours du TRAKK.

Le projet Air Quality illustre à merveillecette sérendipité. Mené conjointement par les startups ThingsPlay et LittleStrong, il propose une interface permettant notamment de cartographier les mesures de qualité de l’air sur notre territoire. Et il n’aurait sans doute pas vu le jour sans la rencontre fortuite de leurs créateurs. “Nous avons justement fait la connaissance de Rémy et de l'agence web LittleStrong au sein du TRAKK, raconte Simon Blondieau (ThingsPlay). Nous sommes spécialisés dans le recueil et le transfert de données, dans le cadre de l’Internet des Objets. En discutant avec eux de notre projet, comme nous avions besoin d’une interface, c’est naturellement que nous avons entamé une collaboration.

L’importance du grand public

Pour la plupart des projets, une présence sur le KIKK Market représente également une opportunité rêvée de récolter les avis et réactions du public. C’est notamment le cas de WattsonYou –que nous vous présentions sur notre page Facebook– et de sa lampe frontale “Wattlight”, alimentée exclusivement par la chaleur corporelle. “Depuis la fin du Startup Camp (soutenu par l’Europe et la Wallonie, NDLR), j’ai reçu 50 précommandes et me suis associée à des partenaires pour perfectionner le boîtier et le circuit électronique, explique la fondatrice Colienne Demain. Maintenant les prototypes sont en production, mais les remarques du public m’aident à l’améliorer davantage. Les contacts ici sont vraiment chouettes car les gens sont curieux, et c’est intéressant d’avoir leur feed-back lorsqu’ils passent la lampe sur le front.

La lampe WattLight, de Wattsonyou, est uniquement alimentée grâce à la chaleur corporelle.Le distributeur de vin connecté Invineo espère ramener le verre de vin comme unité de consommation.

Parmi les prototypes présentés, certains sont néanmoins à un stade plus avancé. Le distributeur de vins intelligent et connecté Invineo est de ceux-là. “Nous en sommes à plus de deux années de développement, et avons déjà réalisé plusieurs études de marché de grande envergure, explique le CEO Thierry Tacheny. Nous pensons être dans le bon, mais nous devons maintenant le prouver. C’est pour cela que venir ici était important pour nous, car nous voulons également toucher et sensibiliser un public comme celui-ci, qui ne considère plus le verre de vin comme unité de consommation.”

Le KIKK Festival achevé, il revient désormais aux entrepreneurs de tirer leurs conclusions respectives. Nul doute que l’événement en lui-même, cependant, constitue un grand cru.

Le(s) portefeuille(s) lié(s) à cet article