Newsletter, je m'inscris !

Newsletter

Pour construire votre avenir en mieux, L’Europe et la Wallonie investissent dans plus de 1.000 projets.

Andenne : la première pierre du Phare est posée

Date publication: 
17/10/2017

La première pierre du “Phare”, futur pôle culturel d’Andenne, a été posée le 28 septembre 2017. Cet acte officialise le chantier, partiellement financé par l’Europe et la Wallonie, et dont les premières phases ont débuté en mai 2017.

Le Phare fait l'objet d'un cofinancement de la Wallonie et du FEDER

Une fois rénové, le bâtiment abritera l’Office du Tourisme, la Bibliothèque, le Musée de la Céramique ainsi qu’une salle polyvalente. Ce projet FEDER s’inscrit dans le cadre plus global de la revitalisation urbaine du centre-ville d’Andenne, qui a notamment été marquée par l’inauguration récente de la Promenade des Ours (au bout de laquelle se situe le Phare). Bâtiment historique de la Ville, il abritait auparavant une école ainsi qu’une piscine « Art déco ».

La conservation de la piscine représente un travail délicat, comme en témoignent les architectes Rudy Ricciotti et Gil Honoré : « C’est un bâtiment abîmé, qui a connu de nombreuses souffrances, expliquent-ils. On était, à l’époque, aux balbutiements du béton, et nous sommes tombés sur quelques surprises durant le chantier. »

Il était donc nécessaire de prendre certaines précautions. L’une d’entre elles consiste à protéger entièrement la piscine, au rez-de-chaussée, en l’enfermant dans un grand caisson. À terme, celle-ci restera visible à travers un sol vitré, au rez-de-chaussée, dans lequel l’Office du Tourisme sera installé.

La piscine est entièrement protégée pendant les travaux.L'entièreté des étages du Phare seront agrandis.

Un bâtiment aux accents européens

Le projet fait l’objet d’un cofinancement du FEDER (Fonds européen de développement régional) et de la Wallonie. Celui-ci concerne notamment les travaux de démolition, de terrassement, de gros œuvre et d’aménagement intérieur. La subvention octroyée à la Ville d’Andenne s’élève à 4.422.977,80 €, sur un coût total de 8.090.291,65 € TVAC.

L’architecte Rudy Ricciotti, de renommée internationale, n’en est pas à son coup d’essai en matière de musées. Auteur des plans du célèbre Mucem de Marseille, il a notamment supervisé la rénovation du Musée de la Boverie, à Liège : inauguré en 2016, ce dernier avait également bénéficié d’un soutien financier wallon et européen.

L’origine des matériaux a également fait l’objet d’une attention particulière. « On fait en sorte que les produits achetés respectent les normes européennes et soient produits en Europe, précise l’agence Ricciotti. C’est par exemple le cas des quincailleries, ce qui est assez rare dans les constructions actuelles. »

Ouverture prévue pour août 2018

Les différents services seront installés comme suit :

  • L’Office du Tourisme au rez-de-chaussée ;
  • La Bibliothèque au 1er étage ;
  • Le Musée de la Céramique celui de la grotte Scladina aux 2e et 3e étages ;
  • Une salle polyvalente au dernier étage, sur l’actuel toit du bâtiment.

Une terrasse panoramique de 270 m² sera également aménagée au dernier étage, donnant une vue imprenable sur la Promenade des Ours et le reste de la région.

La première pierre du Phare a été posée le 28 septembre 2017À l'heure actuelle, tous les étages du Phare sont désossés.Le dernier étage du Phare accueillera une salle polyvalente ainsi qu'une terrasse panoramique.

À l’heure actuelle, l’édifice a été désossé, pour ne laisser que la structure. Les ouvriers sont à pied d’œuvre afin d’augmenter la surface totale du bâtiment : une fois les étages élargis, elle passera de 2660 m² à 3590 m². 

Lorsque le gros œuvre sera achevé, une réflexion sera menée et un appel d’offres lancé concernant la scénographie du musée. La bibliothèque, elle, sera directement livrée avec son mobilier.

L’ouverture du Phare est prévue pour août 2018.